Conseils de camping d’hiver

1

Le camping d’hiver est une activité souvent méconnue des amateurs de plein air au Québec. Au jeu des comparaisons, j’ai souvent préféré le camping d’hiver au camping d’été. Lisez l’article pour voir pourquoi!

Line Break25 Conseils de camping dhiver

Conseils de camping d’hiver ou La cigale ayant chanté tout l’été, se trouva fort dépourvue, quand la bise fut venue ! – Les idées bouffe de Chloé

 

 

Je ne vous cacherai rien, je suis probablement la fille la plus frileuse que la terre a portée. J’écris justement cet article emmitouflé dans mon sac de couchage -18 et j’ai les mouflons aux pieds tout l’hiver, mais à l’intérieur de la maison! Je sais que tous les amoureux de la nuit sous les cieux hivernaux jurent qu’on n’y a jamais froid si on est bien équipé et je les crois, mais que voulez-vous, je ne suis tout simplement pas encore convertie! C’est pour cette raison que pour cette chronique incontournable sur le camping d’hiver en ces temps glaciaux, je cède la plume à Louis Thibault, gérant de la boutique Altitude Sport sur Saint-Denis et qui est bachelier de l’Université du Québec à Chicoutimi en plein air et tourisme d’aventure.

-Chloé

Mont Giant 01 592x444 Conseils de camping dhiver

Le camping d’hiver est une activité souvent méconnue des amateurs de plein air au Québec. Évidemment, cette activité n’est pas accessible à tous vu la quantité considérable d’équipement nécessaire à son bon déroulement. Toutefois, je crois aussi qu’elle est victime de plusieurs préjugés défavorables, notamment l’insécurité face aux risques d’hypothermie et d’engelures, ainsi que l’inconfort dû au froid (surtout quand vient le temps d’aller au ptit coin). Dès lors, on préfère évidemment le confort du chalet rustique, de la yourte ou à la limite de la tente prospecteur. Bien que je dois admettre aussi que le confort d’un chalet chauffé peut être plus attrayant que celui d’une petite tente pas isolée, je crois que les avantages du camping d’hiver résident ailleurs, notamment dans la plus grande liberté et autonomie qu’il procure, ainsi que dans le contact plus direct avec l’environnement hivernal.

Conseils camping hiver 2 592x386 Conseils de camping dhiver

Au jeu des comparaisons, j’ai souvent préféré le camping d’hiver au camping d’été pour deux choses : il n’y a pas de moustiques et on est beaucoup mieux installé pour faire la cuisine. Quoi? Vous me demandez comment peut-on être plus confortable à faire à manger dans le froid? La réponse est simple : c’est grâce à la neige. Eh oui, l’hiver, armé d’une bonne petite pelle, on peut transformer n’importe quel boisé en cuisine fonctionnelle en un rien de temps. J’insiste sur le mot «fonctionnelle», car cette dernière, s’il y a assez de neige, sera munie de banquettes, comptoirs et espaces de rangement pour la nourriture et les articles de cuisine (confidence : la vraie raison pour laquelle j’aime le camping d’hiver, c’est que ça me rappelle lorsque j’étais tout jeune et que je construisais des forts gigantesques munis de tunnels secrets pour les batailles de boules de neige). L’été, à l’inverse, il faut souvent faire à manger directement sur le sol avec une armée de maringouins dans la bouche, le nez et les yeux (bon j’exagère, mais si peu) et manger assis par terre ou sur une roche rarement agréable pour les fesses. Bref, 1-0 camping d’hiver.

Conseil camping hiver 3 592x384 Conseils de camping dhiver

Là où ça se corse pour le camping hivernal, c’est dans la préparation et la gestion de la nourriture. Évidemment, on n’apporte pas n’importe quoi en camping d’hiver, genre une bouteille de vin pour accompagner le souper… En effet, il faut plutôt miser sur de la nourriture pauvre en eau, mais riche en graisse et protéines. Dès lors, oubliez les fruits et légumes et optez plutôt pour du bacon, du fromage, du pain, de la nourriture déshydratée, lyophilisée ou des concentrés de soupe. De plus, la nourriture scellée, qui est très en vogue dans la gastronomie en ce moment, s’avère être une alternative très intéressante. Par exemple, préparez une bonne sauce crémeuse au bacon à la maison, scellez là, et une fois dans le bois, faites réchauffer cette dernière dans l’eau qui cuit vos pâtes. Une fois les nouilles dans l’assiette, il ne reste qu’à ouvrir le paquet et verser la sauce brûlante sur les pâtes encore chaudes. Vous allez voir, manger ça en camping d’hiver, c’est très réconfortant.

Line Break25 Conseils de camping dhiver

Voici en rafale plusieurs petits trucs à retenir concernant la nourriture en hiver:

Line Break25 Conseils de camping dhiver

• Garder près de son corps le jour (dans son sac de couchage la nuit) certains aliments qui seront consommés au cours de la journée et qui ne peuvent pas être réchauffés (ex : Nutella, fromage). On fait ça pour qu’ils ne soient pas tout gelés quand vient le temps de manger.

• Le bacon est votre meilleur ami (mes excuses aux végétariens), car il est riche en énergie et s’intègre à plusieurs repas. Je peux vous dire que lors de ma première expérience de camping d’hiver, ceux qui mangeaient des noix avec du yogourt pour déjeuner enviaient nos bagels avec œufs et bacon et leur niveau d’énergie a baissé plus rapidement au cours de la journée. De plus, concernant cet aliment, il est préférable de le précuire soi-même à la maison, il sera plus facile à apprêter une fois dans le bois.

• Pour les œufs, cassez-les dans des sacs «Ziploc» et faites les congeler en avance. Ensuite c’est facile de les faire cuire à même le sac dans l’eau chaude.

• La nourriture déshydratée est évidemment un must à cause de son poids et du fait qu’elle ne peut pas vraiment geler. Bref, si vous avez une déshydrateuse à la maison, le chili con carne est une valeur sûre, la sauce à spaghetti aussi, mais c’est plus long à préparer à cause des pâtes.

• En ce qui a trait à l’eau, il est préférable d’avoir une source directe, mais sinon, faire fondre la neige est une option possible (c’est long et ça ne goûte pas très bon toutefois). Pour le traitement, la faire bouillir s’avère une solution intéressante vu qu’elle refroidira assez rapidement.

• Prévoyez le triple de gaz à réchaud que vous utilisez normalement l’été et utilisez seulement le naphta, car les mélanges butane-propane vont geler s’il fait trop froid.

• Apportez plus d’un réchaud en cas de bris (par expérience le réchaud Dragonfly de MSR a été le plus fiable en camping hivernal d’une semaine dans les monts Groulx).

• Pour les casseroles, favorisez celles qui ont un revêtement antiadhésif, car sinon la corvée de vaisselle sera des plus pénibles.

• Ajoutez une bâche par-dessus votre cuisine, ça vous coupera de l’humidité extérieure.
J’aurais beaucoup d’autres conseils à donner sur le camping d’hiver en général, mais ceci est un blogue de cuisine avant tout. Pour plus de détails, venez me voir en magasin et je vous partagerai plus amplement mes expériences sur le sujet. De plus, si vous n’avez pas l’équipement requis, nous offrons un service de location à prix modique icon smile Conseils de camping dhiver

-Louis Thibault

Conseils camping hiver 4 592x904 Conseils de camping dhiver

Où aller au Québec pour le ski d’aventure par Louis Thibault