Rencontre avec Aurélie Collette, coach de course pour le ACC.

Rédigé par : Équipe éditoriale Altitude Sports

course à pied. Rencontre avec Aurélie Collette, coach de course pour le ACC.

L’idée derrière le ACC était de créer une communauté de coureurs de tous les niveaux, qui se retrouvent pour courir ensemble tous les mercredis à 18h. Même si nous suivons un rythme social pace, nous trouvions important d’avoir un athlète professionnel dans l’équipe pour nous enseigner les meilleures techniques de course, comment éviter les blessures, et quels souliers privilégier en fonction de notre type de foulée. C’est pourquoi nous avons fait appel à Aurélie Collette.

Avec plus de dix ans d’expérience comme marathonienne et comme coach pour des athlètes de triathlon, Aurélie saura vous aider à améliorer votre rythme et votre foulée. Nous avons discuté avec elle afin d’en savoir plus sur son rôle en tant qu’entraîneuse du ACC, la manière de réserver un atelier de course avec elle, et ses souliers préférés à porter sur la route et sur les sentiers.

En savoir plus sur ACC

Altitude Sports: Parle-nous du Altitude Club de course, à quoi peut-on s’attendre de ton rôle de coach?

 Aurélie Collette: Le Club de Course de Altitude Sports est une superbe illustration de la spontanéité et la simplicité de la course, un sport qui demande très peu d’organisation logistique et presque pas de matériel. La course est aussi l’un des rares sports que l’on peut pratiquer des années, voir même compétitionner, sans jamais avoir suivi de cours technique. C’est là précisément que j’interviens: pour vous aider à améliorer votre technique.

AS: Quel est ton parcours sportif? Comment en es-tu arrivée à devenir entraineuse?

Aurélie: J’ai commencé le triathlon à l’adolescence et je pratique des sports d’endurance depuis près de 15 ans (triathlon half ironman, ultra trail, marathon, nage en eau libre, etc.) J’ai suivi plusieurs formations qui m’ont permis d’acquérir différents diplômes dans des domaines liés au corps et à la pratique du sport. Mes formations en triathlon, en anatomie et en naturopathie ont contribué à forger mon approche basée sur la connaissance du corps et de la biomécanique. En France, j’avais monté mon propre club de course où l’entraînement sportif venait à la rencontre de la préservation et l’amélioration de la santé, mentale comme articulaire!

AS: En quoi consistent tes ateliers de course?

Aurélie: Le but des ateliers est de faire vivre une expérience. On chausse les souliers et on teste nos sensations et l’impact de chaque modèle sur notre mouvement. J’y donne des conseils techniques pour améliorer la posture et la foulée. C’est comme un atelier-laboratoire pour apprendre des choses et repartir avec des outils qui nous permettent d’apprécier encore davantage la course à pied (et d’être bien équipé!).

AS: Tu as beaucoup voyagé, comment la course à pied t’a-t-elle permis de créer des liens avec les communautés au sein desquelles tu as vécu?

Aurélie: La course à pied a toujours été pour moi le moyen de prendre possession d’un lieu, d’une ville et d’en explorer tous les recoins. Elle m’a permis de m’intégrer dans les communautés où j’ai vécu. À New York, à Beyrouth, à Tunis et à Marseille, j’ai pu me joindre à des clubs qui ont grandement contribué à me faire découvrir la ville et la culture. La course à pied, par sa simplicité et son accessibilité, a cette force: dépasser les religions et les classes sociales. Au Liban par exemple, toutes les confessions courent ensemble entre les tanks, c’est de loin mon expérience la plus forte, je suis encore très liée à mon club de course beyrouthi.

AS: Quels sont les trois conseils essentiels que tu donnerais à quelqu’un qui souhaite améliorer sa technique de course?

Aurélie: Premièrement, ne jamais changer plus d’un paramètre à la fois. Ensuite, toujours garder en tête ces 3 principes fondamentaux: progressivité-continuité-alternance.

Finalement, pourquoi ne pas venir suivre des cours techniques avec l’ACC et dans le cadre d’un atelier réservé avec votre club ou vos collègues de bureau!

AS: Les gens auront l’occasion de faire l’essai de souliers Brooks, Saucony, Salomon et Hoka One One pendant les ateliers. Quelles sont, selon toi, les principales caractéristiques de chacune des marques?

Aurélie: Notre flotte démo comporte des souliers vraiment différents, pouvant plaire aux différents types de coureurs (aérien, terrestre) et de foulée (médio pied, talon). Ça va du light trainer Launch 6 chez Brooks au très stable Bondi chez Hoka One One. Vous aurez l’occasion d’essayer un modèle au chausson très enveloppant comme le Ride Iso 2 de Saucony, et les dernières technologies de semelles. En course à pied, il est fondamental de chercher à réduire les chocs. Nos ateliers vous permettront de trouver le bon soulier pour votre type de foulée.

AS: Personnellement, quels sont les souliers de course préférés?

Aurélie: J’apprécie énormément les Saucony Peregrine en trail pour leur stabilité et leur incroyable adhérence aux rochers. Ce sont mes grands partenaires des longues aventures en montagne. En route, j’ai particulièrement eu de belles saisons avec les Mizuno wave rider: très légers, dynamiques, très proches du sol, idéal pour moi car j’adore mettre de la fréquence dans ma foulée et avoir un appui rapide, sans pour autant être dans une chaussure minimaliste en entraînement.

 En savoir plus sur ACC

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *