L’isolant naturel du futur: l’asclépiade

Rédigé par : Emilie Hauss

Hiver, Quartz Co.. L’isolant naturel du futur: l’asclépiade

Une nouvelle richesse au Québec se fait connaître depuis 2013. On parle ici de l’asclépiade, anciennement confondu pour de la mauvaise herbe. On vous a déjà parlé des bienfaits et des différentes utilisations de l’asclépiade, mais parlons du futur de la fibre en tant qu’isolant.

Un vêtement isolé d’une matière écologique, renouvelable et non animale, ça vous intéresse? Le cavolié Monark, la fibre isolante qu’on tire de l’asclépiade, est entré sur le marché l’an passé grâce à la collaboration entre Altitude Sports et Quartz Co. et correspond à tous ces critères.

Expérimentations

Jean-François Tardif, un alpiniste amateur a grimpé l’Everest vêtu d’habits en fibre d’Asclépiade. Il dit même avoir eu trop chaud pour les températures auxquelles il a du grimper : – 22 degrés à + 25 degrés au soleil.

Il a testé une combinaison une pièce, un anorak et une couverture, tous isolés aux fibres d’asclépiade. Il a pu porter la combinaison une pièce qu’une seule fois, car celle-ci était beaucoup trop chaude. Pour ce qui est de l’anorak, Jean-François l’a porté tous les jours lors de son expédition. La couverture, quant à elle, lui a servi de tapis de sol pour le couper du froid de la glace.

La soie d’Amérique a aussi été testée par le personnel de la Garde côtière canadienne travaillant sur les brise-glaces, puisque cette fibre est très chaude et hydrofuge.

Un isolant non animal

En ce qui concerne la capacité à emmagasiner la chaleur, la fibre d’asclépiade peut se comparer au duvet. Pourtant, au contraire du duvet, le cavolié MonarkMD est une fibre isolante non animale qui provient d’une source végétale totalement renouvelable.

En plus d’être résistante à l’eau, la fibre d’asclépiade est moins volumineuse tout en offrant une capacité thermique similaire, voire meilleure. Ainsi, bien que le duvet soit un excellent isolant, une fois compressé, il n’est plus aussi chaud. L’asclépiade conservera toutefois ses capacités thermiques même sous pression, lorsque compressé dans le pli d’une manche par exemple.

asclépiade

Un indispensable pour les monarques

Saviez-vous que l’asclépiade était une plante indispensable pour le monarque et que ce dernier en dépendait même pour sa survie? En effet, après un long hiver dans les montagnes du Michoacán au Mexique, le papillon revient au Québec, ponds ses œufs sur cette plante. Une fois écloses, les chenilles se nourrissent exclusivement des feuilles de la plante.

Cultiver l’asclépiade favorise donc le cycle de vie du papillon monarque, une espèce en danger. Puisque les récoltes ne se font qu’à la fin septembre, elles ne nuisent en aucun cas à la reproduction des monarques, ceux-ci étant déjà sur leur départ vers le Mexique à cette période de l’année.

 

Quartz Co.

Parka Labrador

Magasiner

Quartz Co.

Parka Belfort

Magasiner

Quartz Co.

Parka Fogo

Magasiner

Quartz Co.

Parka Laurentia

Magasiner

Pour une seconde année, Altitude Sports a collaboré avec la compagnie québécoise Quartz Co. afin d’offrir des parkas isolés en fibres d’asclépiade. Entièrement fabriqués au Canada, ces manteaux disposent de tous les avantages techniques qui caractérisent l’asclépiade. Ils offrent en outre, une silhouette flatteuse et un style raffiné. Disponibles en édition limitée, ces parkas uniques sont conçus pour braver les températures les plus rigoureuses de l’hiver.

En savoir plus

Il y a 12 commentaires sur cet article intitulé “L’isolant naturel du futur: l’asclépiade”.

    1. Bonjour Jean Guy,

      Pour le moment, l’asclépiade est seulement exploitée pour ses vertus isolantes, mais sa culture et sa transformation en sont encore à leurs débuts. Avec les années, il sera très intéressant de voir comme évolue l’industrie de l’asclépiade et les nouvelles technologies qui seront exploitées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *