Ma gourde Klean Kanteen, un jour, toujours

Rédigé par :

Klean Kanteen. Ma gourde Klean Kanteen, un jour, toujours

Depuis des lustres, je traînais avec moi une vieille bouteille en plastique dur,  flanquée de je ne sais plus quel logo publicitaire, que j’avais trouvé à la poubelle. Elle remplissait sa fonction: transporter de l’eau un peu partout où j’en avais besoin.

Mais évidemment, elle avait de sales inconvénients. Elle puait, déjà. Comme si les champignons, moisissures ou autres s’y plaisaient. Boire son eau était devenu relativement pénible. Mais ça, c’était quand il restait de l’eau dedans: la pauvre fuyait. À peine inclinée, le bouchon pourtant bien serré, plic, plic, l’eau gouttait.

Un beau jour, j’en ai eu marre, d’avoir de l’eau (qui pue) plein mon sac à dos à chaque fois que je le pose par terre. Alors…j’ai acheté une Klean Kanteen.

Golden-300-300

Quel bonheur! La belle est en acier inoxydable. C’est robuste et pas trop lourd, c’est sain, ça se lave facilement et ne retient pas les odeurs. En fait, l’inox est un peu au plastique ce que la laine mérinos est au synthétique. Ah, mais dans ce cas, où mettre le titane? Bon, je sais pas, ma comparaison est foireuse. Tout ça pour dire que j’adore l’inox.

Niveau fuite, je ne suis pas trop satisfait du bouchon « sport » livré par défaut avec le modèle que j’ai acheté: l’eau peut passer par la petite valve qui permet de boire sans dévisser le bouchon. Mais il y a des alternatives plus étanches, que je n’ai pas encore explorées.

klean-kanteen-gourde-bleu

Ce que j’apprécie aussi avec ma nouvelle bouteille, c’est qu’elle tient dans un porte-gourdes de vélo! Ça, c’est pratique. Mais attention, les plus gros modèles ne passeront pas et il vous faudra une cage spéciale.

Bref, je l’aime, ma Klean Kanteen, je la trimbale partout, et ça commence à se voir!

klean-kanteen-gourde

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *