The North Face Gotham II VS Canada Goose Chilliwack

Rédigé par : Maxime Dubois

Canada Goose, The North Face. The North Face Gotham II VS Canada Goose Chilliwack

L’hiver approche et vous commencez à zieuter les manteaux isolés en vous demandant : lequel me gardera le plus au chaud tout en m’évitant le look « patate au four »? Ma chronique d’aujourd’hui vous éclaircira sur deux manteaux qui remplissent ces critères si importants : le Gotham II par The North Face et le Chilliwack de Canada Goose.

Ayant conseillé plusieurs clients d’Altitude-sports.com l’hiver passé, j’ai reçu beaucoup de questions visant à faire un choix entre ces deux modèles, au style et caractéristiques fort semblables. Les deux sont isolés avec du duvet, s’arrêtent aux hanches, sont truffés de poches, possèdent de la fourrure autour du capuchon, des manchons coupe-froid et arborent un look urbain. Les deux modèles se font en version homme et femme. Dernière petite note avant d’entrer dans le vif du sujet; le duvet est un isolant extrêmement efficace et bien qu’il existe d’autres options telles que le Primaloft, la laine polaire et autres isolants synthétiques, il demeure l’isolant préféré des québécois frileux.

Made in Canada vs. Made in China

À prime à bord, les clients sont souvent surpris de constater que le Chilliwack est plus cher que le Gotham (voir section « Produits relatifs » à la toute fin du texte pour voir les prix). Cette différence peut en partie s’expliquer par le fait que le Canada Goose est fabriqué au Canada tandis que le The North Face est fabriqué en Chine. Je trouve important de souligner ce fait parce que rares sont les fabricants qui font encore produire leurs vêtements de plein air au Canada. C’est un bel exploit compte tenu de la rareté de ce type de main d’œuvre au pays. Il faut tout de même noter que la production de manteaux Canada Goose est beaucoup moins importante que celle d’un géant comme The North Face. The North Face nous répondrait qu’il serait impossible de produire d’aussi grandes quantités en employant seulement des usines nord-américaines. Je vous laisse le soin de vous faire votre propre opinion sur le sujet et de décider si vous valorisez assez la production locale pour payer la différence qu’elle implique dans le prix de votre prochain manteau.

Les grandes différences techniques

Le duvet

Tout d’abord, je dois vous dire que les deux manteaux sont très bien isolés. D’Edmonton à Montréal, je n’aurais aucune crainte en recommandant ces manteaux à un client. Le duvet utilisé dans le Gotham est un duvet d’oie avec facteur de gonflement de 550 tandis que le Chilliwack contient du duvet de canard avec facteur de gonflement de 625.

Note sur le duvet: Plus le facteur de gonflement est élevé, plus la qualité du duvet est élevée et moins on a besoin de duvet pour obtenir un même niveau d’isolation. Le duvet d’oie est généralement plus efficace au niveau thermique que le duvet de canard. Par contre, le duvet de canard est plus robuste et se comporte un peu mieux en milieu humide. On peut donc l’utiliser avec des nylons plus épais. Par exemple, si on utilisait un nylon trop épais sur du duvet d’oie, la plume aurait tendance à se compresser et ne pourrait plus garder la chaleur aussi efficacement. Il s’agit donc de choisir quel compromis est le mieux. Nylon léger et compact mais moins résistant ou tissu extérieur robuste et résistant à l’abrasion?

Dans les deux cas qui nous intéressent, l’efficacité thermique des manteaux est très semblable.

Avec ou sans enduit?

Contrairement au Chilliwack et au Gotham pour femme, qui sont résistants à l’eau grâce à un déperlant répartit sur toute leur surface extérieure, le Gotham pour homme peut se vanter d’être imperméable parce que le tissu extérieur, en plus d’être traité avec un déperlant, est doublé d’un enduit imper-respirant The North Face HyVent à l’intérieur. Ses coutures scellées assurent son imperméabilité. Par contre, l’imperméabilité ne devrait probablement pas prendre trop d’importance dans notre choix étant données les faibles probabilités que l’on porte un tel manteau alors qu’il fait assez chaud pour qu’il pleuve. Dans ce cas, le critère à regarder est, selon moi, la résistance au vent. À ce chapitre, les deux manteaux font un excellent travail. Le Chilliwack et le Gotham pour femme coupent le vent grâce à leur tissu de revêtement.

Fourrure véritable ou synthétique?

Les amoureux des animaux préfèreront probablement le Gotham avec sa fourrure synthétique détachable, qui rend le lavage du manteau beaucoup plus simple. Le Chilliwack est quant à lui couronné de fourrure de coyote. D’expérience, la fourrure véritable tend à être légèrement plus durable et plus efficace que la synthétique pour couper le vent au niveau du visage. Par contre, je trouve le col du Chilliwack moins pratique en hiver puisqu’il se porte difficilement monté jusqu’au menton; soit on le porte descendu au bas du cou, soit on le porte complètement monté en haut du nez. Je trouve le col du Gotham mieux pensé puisqu’il entoure bien le cou lorsqu’on monte la fermeture éclair.

Coupe et style

Au niveau du style, mis à part les logos, les deux manteaux sont très similaires. À grandeur égale, le Chilliwack est un peu plus ajusté que le Gotham pour le modèle homme tandis que c’est le contraire pour le modèle femme. Contrairement à la plupart des autres Canada Goose, vous pouvez prendre le Chilliwack dans votre grandeur habituelle. Autre détail : le Chilliwack descend un peu moins bas que le Gotham.

Il y a 202 commentaires sur cet article intitulé “The North Face Gotham II VS Canada Goose Chilliwack”.

  1. Bonsoir,
    Merci pour cet article !
    Je suis une femme de 1m75 et 63kg (épaules assez larges) et j’aimerai savoir s’il me faut choisir une taille M ou L pour le modèle de Canada Goose Bomber Chilliwack Femme ??
    Merci bcp !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *