Revue du sac Gregory Targhee 32

Rédigé par : Altitude Sports Collaboration

Gregory, Ski & snowboard. Revue du sac Gregory Targhee 32

Je pratique la planche à neige depuis plus d’une vingtaine d’années et la même passion m’habite toujours. Plus jeune, j’étais attiré par les parcs à neige. Aujourd’hui,  ce sont les descentes dans la neige poudreuse qui m’animent.  Plusieurs penseront qu’il est impossible d’y parvenir au Québec.  Le splitboard permet pourtant de le faire aisément, et à fort bon prix…

Notre revue de ce produit
9.3 / 10

Les points forts :

Reste bien en place, peu importe l’activité

Facile d’utilisation

Sac polyvalent

Les aspects à noter :

Un peu étroit

Chic-Chocs-gaspésie

Au Québec, cette activité demeure encore marginale. Pourtant, avec la fermeture récente de certains monts de ski, les endroits pour pratiquer le splitboard se font  nombreux.  La meilleure destination pour le faire demeure néanmoins et sans contredit les Chic-Chocs.

Chic-Chocs-gaspésie-auberge

Située en Gaspésie, cette chaîne de montagnes offre des sommets élevés et un terrain alpin accidenté permettant les sensations fortes.

Chic-Chocs-gaspésie-auberge

 

Chic-Chocs-gaspesie-snowboard

Lors d’un périple en ces terres gaspésiennes il y a deux semaines,  j’ai eu la chance d’essayer le sac Gregory Targhee 32. Un sac adapté n’est pas un luxe lorsque le temps d’ascension dure 1 heure contre une descente de moins de 5 minutes.  Le premier critère recherché est à mon sens le confort, et je peux confirmer que le sac de Gregory Targhee rempli son mandat haut la main. Fixe lors de la remontée et parfaitement ergonomique pour la descente, son essai m’a conquis.

Chic-Chocs-backcountry

La liste des items à transporter lorsqu’on pratique le hors-piste est longue. Équipement d’avalanche, peaux de phoque, gants de rechange, sous couches, tuques, casques, pôles, lunch, etc. Cela prend donc un sac avec une bonne capacité, sans toutefois être encombrant.

Lorsque j’ai enfilé le sac pour la première fois, j’ai éprouvé une drôle de sensation. Étant habitué à un vieux sac large, court et dépourvu de support, je trouvais celui de Gregory Targhee bien long. Mon scepticisme est vite disparu lorsque j’ai constaté combien le poids se trouvait parfaitement réparti en longueur, permettant ainsi un meilleur balan.

Chic-Chocs-gaspesie-splitboard

J’ai adoré la façon dont le sac est compartimenté. Les nombreuses poches et sections permettent un bon rangement et un accès facile à notre équipement. Il s’agit d’un aspect non négligeable, surtout lorsqu’il est question de l’accès au matériel d’avalanche.

Gregory-targhee-32

À cet effet, la poche avant du sac permet aisément  le rangement du matériel de sécurité, tel que la pelle et la sonde. Le sac est doté de plusieurs autres caractéristiques pratiques telles que des sangles pour accrocher le casque et la planche, ainsi que des pochettes pour ranger les lunettes et la caméra.

Lorsque l’on passe d’un sac non adapté à un sac spécialisé,  les points faibles sont difficiles à identifier. Cela dit, le sac étant étroit, j’ai eu de la difficulté à y ranger ma pelle. Il faut à cet effet s’assurer d’avoir une pelle qui n’est pas trop large car elle ne pourra pas venir s’appuyer dans le fond du sac. Un autre désavantage observé est le fait que les sangles demeurent lâches, même  une fois les ajustements effectués.

Gregory-targhee-32

Le sac Gregory Targhee est définitivement un sac adapté et parfaitement conçu pour l’expédition alpine. Ses nombreuses qualités font néanmoins de lui un sac polyvalent, ce qui permettrait son utilisation lors de d’autres activités de plein air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *