Mars dans les Cantons-de-l’Est

Rédigé par :

Hiver, Norrona. Mars dans les Cantons-de-l’Est

Je ne pensais pas dire ça il y a quelque temps, mais je suis très heureux de passer l’hiver au Québec cette année! Les gens de la côte ouest n’ont vraiment pas été gâtés jusqu’à maintenant cette saison. Les épisodes chauds et secs se succèdent, entrecoupés par les pluies diluviennes des pinapple express

Owl's Head

Il est vrai que le mois de février a été particulièrement froid de ce côté-ci du continent. Mes engelures au visage témoignent que j’ai moi aussi été victime du vortex arctique et de son vent glacial! Il est toutefois difficile de se plaindre du froid étant donné les superbes conditions de neige. Les températures arctiques sont souvent synonymes d’absence de précipitations, mais ce n’est pas le cas en Estrie cet hiver. On ne parle pas de tempêtes mémorables, mais les bordées sont régulières et la neige est de qualité. Et que dire de l’absence totale de redoux, rare pour la région, qui explique que la base reste molle jour après jour. Je suis donc resté à la maison dans les Cantons-de-l’Est en février. Voici le récit de deux très belles journées à Orford et Owl’s Head.

Orford

Le Mont Orford est une de mes montagnes préférées. Les pistes et sous-bois sont abrupts et rocheux : il faut être alerte pour éviter les nombreux arbres et obstacles. Les bosses de la Contour et les parcours sinueux dans les bois permettent cependant de se tenir bien au chaud, ce qui est apprécié après les remontées en télésiège, souvent exposées au vent.

Mont Orford

La gondole hybride est en réparation aujourd’hui. Les vents forts d’il y a quelques jours ont causé des dommages. Il faut donc braver le froid dans la remontée Rapido pour dévaler les pentes du mont Orford. Peu de personnes osent s’y aventurer étant donné la météo du jour. Résultat : plus de neige pour moi!

Mon ensemble Lofoten de Norrøna me garde au chaud pendant les longues remontées. Je trouve d’ailleurs sa coupe ample très confortable, peu importe la température. J’apprécie également le pare-neige avec bandes adhérentes et le système de boutons à pression qui sont très efficaces pour garder la neige et le froid à l’extérieur lors des occasionnelles pertes de contrôle!

Mont Orford

La température est agréable lors des descentes dans les sous-bois. Le soleil se montre même le bout du nez et les conditions sont excellentes. J’enfile donc plusieurs descentes avant de me réfugier sur le mont Giroux pour le reste de la matinée.

Je retourne sur Orford l’après-midi, toutefois le temps devient de plus en plus froid et venteux! Je résiste encore un peu pour enfiler quelques virages de plus dans l’Écureuil et l’Orignal qui sont particulièrement belles aujourd’hui, mais je rendrai les armes un peu plus tôt aujourd’hui…

Owl’s Head

Cette station, souvent négligée par les skieurs, est peut-être plus petite que les autres montagnes de l’Estrie, mais elle vaut le détour. Les nombreux sous-bois que l’on retrouve un peu partout sur la montagne, et les pistes à bosses comme Newport Express ou Grande Allée, font que la montagne offre un produit intéressant pour les skieurs en quête d’aventure.

Owl's Head

Un des attraits principaux de venir skier à Owl’s Head est l’absence quasi totale de skieurs, particulièrement lors des journées de semaine. La couche de 10 cm qui est tombée hier soir n’est peut-être pas extraordinaire, mais elle nous permet de faire des virages vierges dans les forêts jusqu’à tard dans l’après-midi.

La montagne offre un des plus beaux panoramas de la province. Du haut de la piste Colorado, on a littéralement l’impression de plonger dans le lac Memphrémagog.

Owl's Head

Il est vrai que les installations de la station manquent un peu d’amour… Certains télésièges pourraient bénéficier d’une couche de peinture, alors que d’autres pourraient tout simplement être envoyés à la ferraille! Peu importe, car ce qui compte, dans le fond, c’est la neige! J’espère simplement que le reste de la saison sera aussi bon que les deux derniers mois…

Owl's Head

 

***

Alexandre Charron est un de nos ambassadeurs Norrøna. Apprenez-en plus sur lui et lisez son article sur ses descentes à Smuggler’s Notch au Vermont.

Vous pouvez rouver les produits Norrøna ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *