IndonésiA : 10 Conseils Asie du Sud-Est

Voici quelques petits trucs de voyageurs venant de ma propre expérience durant cette aventure de quatre mois en Indonésie, Malaisie et Thaïlande. Ils vous aideront peut-être à mieux organiser votre prochain voyage.

• Voyager ultra léger – Facilitera les déplacements dans les différents modes de transport. Les heures de recherche d’hébergements seront moins épuisantes. Plus sécuritaire, évite de devoir placer les bagages dans les soutes ou hors de vue. La chaleur et l’humidité de l’Asie ne permettent pas d’endurer un sac trop lourd à porter. Nous avions tous les deux un sac de 35 litres, un volume parfait selon moi. Arc.teryx Axios 35, jusqu’à 41 litres et accès faciles.

Axios 35 IndonésiA : 10 Conseils Asie du Sud Est

Arc'teryx Axios 35 pour hommes

• Des vêtements minces – Ils vous permettront de mieux supporter la chaleur, faciliter l’empaquetage dans un petit sac à dos mais surtout de sécher plus rapidement lors des lavages à la main. Les cotons trop épais prennent une mauvaise odeur en séchant trop lentement.  Votre imperméable ne doit pas être lourd ou volumineux. Un imperméable comme le Epic de Montain Hardwear est compressible et léger.

Epic IndonésiA : 10 Conseils Asie du Sud Est

Manteau Mountain Hardwear Epic pour hommes

• Sandales à bonne semelle et souliers aérés – Les bottes de marches seront votre plus gros calvaire car elles sont lourdes à transporter, trop chaudes et ne sécheront jamais dans ce climat tropical. Une sandale de bonne qualité munie d’une semelle Vibram par exemple est un choix judicieux, surtout pour les sentiers souvent boueux.

• Draps et taie d’oreiller – En Asie, la notion de propreté est bien différente de chez nous. Nous avons transporté deux draps très minces de trois pieds de large par six pieds de long que l’on étendait sur les matelas de tous nos hébergements. Les taies d’oreiller nous ont aussi évité bien des maux de cœur et des nuits inconfortables…

• Déplacements internes par avion – Air Asia nous a évité de longues heures pénibles de trains ou d’autobus de nuit. Elle est la plus importante compagnie aérienne en Asie, les prix sont plus qu’abordables et il est presque ridicule de s’en passer parfois pour toutes les complications que cela évite. Les aéroports sont bien équipés, sécuritaires et tout s’est toujours très bien déroulé. Un moyen facile!

• Bienvenu aux petits budgets – Le coût de la vie est minime si on se concentre dans les cartiers un peu moins touristiques. Évidemment que pour les hébergements il est plus facile de suivre les références du Lonely Planet mais les restaurants et foires alimentaires fréquentés par les populations locales seront considérablement moins cher que les restaurants touristiques, et surtout que les grandes chaînes de fast-food Américaines. Le bain de culture est nettement plus agréable ainsi, bien qu’il faille surveiller ses choix de repas…

• Magasiner avant d’acheter – Comme il en va de la coutume, la négociation s’applique sur une majorité des achats (transports locaux, au marché, produits vendus dans la rue). Avant de commencer à négocier ou d’acheter au premier vendeur que vous rencontrez, visitez-en quelques uns pour vous faire une idée du prix moyen à payer.

• Mal du pays? – Rien ne réconforte plus que la bonne nourriture. Ça comble un besoin essentiel et un bon repas dans une ambiance confortable et agréable nous replace dans une certaine zone de confort. Or, si le mal du pays vous prend, un genre de blues des goûts de la maison, un bon souper dans un restaurant un peu plus haut de gamme replacera les esprits (ou encore un bon McDonald). Pour moi, ce remède à embelli plusieurs petits moment sombres de mon voyage. Une bonne occasion de mettre de côté le riz et les nouilles pour un instant.

• Mini ordinateur portable – La plupart des hébergements offrent un service d’internet sans fil ou encore de nombreux cafés (Starbuck) ou restaurants. Souvent, l’utilisation de postes fixes dans les cybercafés est assez dispendieuse et vous devrez être entouré de plusieurs utilisateurs pas toujours discrets. Il sera plus facile de trouver des informations sur vos destinations ainsi ou de permettre à vos proches de suivre votre voyage (photos, e-mails, blogs). Petit et abordable, ce sera un outil très pratique!

DSC02424 592x789 IndonésiA : 10 Conseils Asie du Sud Est

• Le Pepto-Bismol est très difficile à trouver dans ces régions. Les pharmaciens vous suggéreront souvent des Immodiums mais qui ont un effet différent du bon vieux liquide rose (contenant du bismuth) qui agit non seulement sur la diarrhée mais aussi contre les nausées, indigestions et malaises gastriques (surtout dus aux aliments très épicés et à la friture). Les comprimés de Pepto Bismol sont légers et peuvent donc être facilement transportés en grande quantité.
pour des conseils aux voyageurs.

En terminant, puisque ces pays en offrent largement la possibilité, n’hésitez pas à sortir de votre zone de confort, le retour aux douceurs du Québec est si rapidement
venu!

DSC02444 592x444 IndonésiA : 10 Conseils Asie du Sud Est

-Guillaume