Tout comme en politique, les gens éprouvent un fort sentiment de loyauté envers leurs marques préférées. Ce principe est d’autant plus vrai dans le milieu du plein air. Pour vous, une marque est bien plus que synonyme de mode : c’est une philosophie. À la différence de la scène politique, l’engagement d’une marque en faveur de la durabilité, de l’équité, du rendement et de la qualité a une réelle signification.

Dans cet article, nous verrons comment Patagonia se positionne par rapport à Arc’teryx. Après avoir évoqué leurs origines respectives, leurs pratiques durables et leur niveau de responsabilité sociale, nous examinerons l’un de leurs produits phares. Nous évaluerons ceux-ci selon cinq critères : durabilité, performances, style, prix et responsabilité corporative.

  1. Revue de la marque Patagonia

  2. Revue de la marque Arc’teryx

  3. Comparaison Arc’teryx vs Patagonia

  4. Verdict: et la meilleure marque est…

Patagonia : tour d’horizon

 

Une brève histoire

Patagonia a été fondée en 1973 à Ventura, en Californie, par Yvon Chouinard. Bien que natif du Maine, Chouinard est attiré par la culture de l’escalade et les grands espaces sauvages de la côte ouest.

Cependant, avant de fonder Patagonia, Chouinard s’était déjà établi comme un homme d’affaires prospère. Sa société, Chouinard Equipment, Ltd, fabriquait des pitons en acier pour les alpinistes. Ces pitons pouvaient être installés dans les fissures de la paroi rocheuse, servant de points d’ancrage pour prévenir les longues chutes.

Mais comment Yvon est-il passé du matériel d’escalade aux vêtements d’escalade ? Tout a commencé lors d’un voyage d’escalade en Ecosse. Ayant besoin d’un haut, il a emprunté un maillot de rugby à un ami. Yvon est ensuite apparu sur des photos portant le maillot et la demande a explosé. Alors, comme tout entrepreneur avisé, Yvon a stocké des maillots de rugby et a commencé à les vendre – Patagonia est née.

Aujourd’hui, Patagonia pèse plus d’un milliard de dollars, possède des magasins sur les cinq continents et propose des gammes de produits pour les alpinistes, les randonneurs, les skieurs, les surfeurs et bien plus encore.

Responsabilité sociale & durabilité

En 2011, lors du Vendredi fou, Patagonia a publié une pleine page de publicité dans le New York Times. En grandes lettres, on pouvait lire : N’ACHETEZ PAS CETTE VESTE. Sous ces mots se trouvait une simple photo en noir et blanc de l’une de leurs vestes. L’idée était d’attirer l’attention sur l’extraordinaire gaspillage de l’industrie de la mode.

Vous pensez peut-être : Un message anti-consumériste… de la part d’une entreprise d’habillement ? Cela a certainement tiqué certains. Mais cela soulève aussi la question : Est-ce qu’une entreprise de vêtements peut exister de manière éthique et durable ?  Jetons un coup d’œil à certaines des initiatives prises par Patagonia pour réduire son empreinte écologique.

  • PATAGUCCI

La mode rapide et les tendances éphémères ont toujours été aux antipodes des valeurs de Patagonia. Cela a donc provoqué un choc lorsque son célèbre Better Sweater est devenu omniprésent parmi les élites commerciales de Manhattan, ce qui a valu à Patagonia des surnoms comme Patagucci et Fratagonia. Alors que cela a été une bénédiction pour leurs ventes, cela a été une malédiction pour leur philosophie.

C’est à ce moment-là que Patagonia a décidé de prendre une décision radicale : Elle n’apposerait plus de marque commune sur ses vêtements d’entreprise, à moins qu’une entreprise ne puisse prouver qu’elle partage les mêmes valeurs.

  • 1% FOR THE PLANET

    Depuis 1985, Patagonia continue de reverser 1% de ses ventes à des causes de préservation, de protection et de restauration de l’environnement. En 2002, M. Chouinard a officialisé cette pratique en fondant un organisme à but non lucratif : 1% for the Planet. Les organismes intéressés par la responsabilité des entreprises et la protection de l’environnement sont invités à y adhérer.

  • WORN WEAR

    Le programme Worn Wear (auparavant appelé le programme Common Threads) a démarré en 2005. Le but était d’encourager les clients de Patagonia à réparer leur équipement, et non pas à le remplacer. Depuis lors, près d’un demi-million de vêtements ont été réparés. Cela représente un demi-million de vêtements qui ne se finissent pas aujourd’hui dans une décharge.

    Bien que Patagonia fabrique des produits qui consomment de l’énergie et des ressources, elle continue à jouer un rôle de premier plan dans la conception de pratiques commerciales plus éthiques et plus consciencieuses.

Produit phare: Down Sweater

Brand Name | Product Type

Product Name

Prix: 0.00$

Depuis plus de 10 ans, le Down Sweater est un best-seller au panthéon de Patagonia. Il a été particulièrement apprécié par la communauté des amateurs de produits ultralégers pour son rapport chaleur-poids exceptionnel. La version sans capuche ne pèse que 30 grammes et offre un indice de température compris entre 5 °C et -10 °C. La coque est entièrement composée de matériaux recyclés, tandis que l'isolation est constituée de duvet traçable. Creusons un peu plus.

La coque est fabriquée en polyester 22D-ripstop. Dans les zones de friction élevée, la coque est constituée d'un polyester-ripstop 30D. C'est une bonne nouvelle si vous vous retrouvez souvent accroché à des branches. Une finition déperlante DWR résiste aux pluies légères, bien que cette veste ne soit en aucun cas imperméable.

À l'intérieur on retrouve un duvet avec indice gonflant de 800. Il ne s'agit pas de n'importe quel duvet, mais d'un duvet européen, Advanced Global Traceable Down. L'Advanced Global TDS permet aux consommateurs de savoir exactement d'où provient leur isolation ; c'est un gage de qualité et de durabilité. Le seul inconvénient de ce duvet est qu'il n'est pas hydrophobe. 

Le Down Sweater comporte trois poches : deux poches chauffe-mains à zip Vislon, plus une poche de poitrine intérieure à zip. Cette dernière sert également de sac de rangement dans lequel la veste peut être comprimée. Une fois rangée de cette façon, une étiquette en tissu peut servir de point d'attache pour un mousqueton.

Prix: 0.00$

Arc’teryx : tour d’horizon

 

Une brève histoire

En 1989, une entreprise appelée Rock Solid Manufacturing a été fondée à Vancouver, au Canada. Avec seulement quatre machines à coudre, elle fabrique et vend des harnais d’escalade qui rencontrent un franc succès. 

En 1991, lors de son introduction sur le marché américain, Rock Solid a changé de nom pour devenir Arc’teryx. Cette appellation est un clin d’œil au plus ancien oiseau connu, l’Archaeopteryx, dont le fossile est illustré par le logo Arc’teryx. Ce changement symbolise l’engagement de la marque envers la durabilité et l’évolution.

En 1995, ils se sont associés à GORE TEX et ont commencé à produire des équipements étanches, notamment des sacs à dos et des vestes. En 1998, ils ont lancé leur coquille alpine la plus célèbre et appréciée, l‘Alpha SV, qui continue de se perfectionner chaque année.

Aujourd’hui, Arc’teryx est une véritable puissance internationale dans le domaine du vêtement d’extérieur. Bien que leur histoire ait commencé avec l’escalade, leurs produits s’adressent désormais à tous, des randonneurs aux coureurs et bien plus encore.

Responsabilité sociale et développement durable

Arc’teryx est une marque qui se consacre à la fabrication éco-responsable et aux pratiques de travail équitables. Le site de la marque consacre d’ailleurs une page entière à la présentation de son engagement en matière de responsabilité sociale et de durabilité.

Alors qu’Arc’teryx et Patagonia ont recours à des usines outre-mer pour fabriquer leurs produits, Arc’teryx dispose également de sa propre installation au nord de Vancouver. Cette infrastructure, appelée ARC’One, est utilisée pour développer de nouveaux équipements et en contrôler la production. Ce processus de fabrication est ensuite exporté à l’étranger.

L’ARC’One continue également à fabriquer le meilleur vendeur de longue date de la marque, l’Alpha SV. Tous les autres produits sont fabriqués dans des pays comme l’Indonésie, le Bangladesh, le Myanmar, le Vietnam et la Chine. Cela dit, ces usines sont tenues de respecter les normes les plus strictes en matière d’équité salariale, de droits des travailleurs et de contrôle de la qualité.

Les produits Arc’teryx sont certifiés bluesign. Ce sceau d’approbation garantit que les normes environnementales, sanitaires et de sécurité sont respectées tout au long du processus de fabrication. 

Produit phare: Arc’teryx Cerium LT

Brand Name | Product Type

Product Name

Prix: 0.00$

Le Cerium LT est la réponse d'Arc'teryx à la doudoune ultralégère. Il est doté d'une coque Arato 10D, entièrement faite nylon, et contient une isolation en duvet européen avec un indice gonflant de 850. La version à capuche ne pèse que 30 grammes. Malheureusement, tout comme le Down Sweater, l'isolation n'est pas hydrophobe.

L'une des caractéristiques intéressantes du Cerium LT est sa technologie Down Composite Mapping®. Dans les zones soumises à une forte humidité, comme la capuche, le col, les ourlets, les aisselles et les poignets, le Cerium LT opte pour une isolation synthétique CoreLoft à la place du duvet. Cette solution ajoute un niveau de résistance à l'eau, là où c'est le plus nécessaire. 

Par rapport au Down Sweater, cette veste présente des poches chauffe-mains légèrement plus élevées, conçues pour les grimpeurs. Elles permettent un accès facile lorsqu'on porte un harnais, mais peuvent être un peu gênantes dans des circonstances plus décontractées.

Outre ces deux poches, la Cerium LT possède également une troisième poche intérieure zippée. Malheureusement, la veste ne se comprime pas dans cette poche à l'instar du Down Sweater. Au lieu de quoi vous trouverez un sac à dos séparé à cordon, plutôt encombrant.

Prix: 0.00$

Comparaison entre Patagonia et Arc’teryx 

 

Maintenant que nous avons discuté du Down Sweater et du Cerium LT, voyons comment ils se comparent sur nos cinq critères mentionnés plus tôt.

1. Durabilité

Grâce à son pouvoir gonflant plus élevé et à son tissu moins dense, le Cerium LT est plus léger que le Down Sweater de quelques grammes. C’est important si vous comptez chaque gramme ; cependant, la coquille 10D du Cerium LT est environ deux fois moins durable que le tissage 20D du Down Sweater.

2. Performance

Le Down Sweater et le Cerium LT offrent des niveaux de performance similaires. Tous deux sont dotés de poignets élastiques, d’une taille cintrable avec deux cordons de serrage, d’une finition DWR et d’un rapport chaleur/poids objectivement impressionnant. De plus, ils peuvent tous deux être portés en tant que couche extérieure pendant les saisons de transition ou comme couche intermédiaire en hiver.

Néanmoins, le critère de performance le plus important pour une doudoune est son rapport chaleur/poids. Comme nous l’avons vu plus haut, le Cerium LT est doté d’un duvet à indice gonflant de 850, contre 800 pour le Down Sweater.

3. Prix

Le Cerium LT offre un léger avantage au niveau du rapport chaleur/poids, mais son prix est substantiellement plus élevé. Le prix canadien du Cerium LT à capuchon est de 449,99 $, alors que le Down Sweater se vend à 349,99 $. Le Cerium LT coûte donc 100 $, soit près de 23 % de plus !

4. Style

En ce qui concerne le style, les deux vestes sont sensiblement similaires. Chacune d’entre elles est dotée d’une fermeture à glissière sur toute la longueur, comporte des déflecteurs, repose juste sous la taille et existe en version gilet, avec ou sans capuche. Les seules véritables distinctions entre les deux vestes se rapportent à la coupe et à la couleur. 

Le Cerium LT est conçu avec une coupe athlétique, c’est-à-dire large autour des épaules et étroite autour de la taille. Le Down Sweater, quant à lui, offre une coupe régulière. Il convient donc mieux à une grande variété de morphologies. En termes de couleurs, le Down Sweater propose également une gamme beaucoup plus large et vibrante.

5. Responsabilité corporative 

La responsabilité corporative englobe tout, des pratiques durables de l’entreprise au traitement de ses employés sur le plan éthique. Les gens s’intéressent de plus en plus à cette dimension des compagnies. En particulier dans le domaine du plein air, les consommateurs veulent s’assurer que les vêtements qu’ils utilisent pour profiter de la nature ne nuisent pas à cette dernière.

Arc’teryx et Patagonia ont placé la barre très haut en matière de responsabilité corporative. Toutes deux utilisent du duvet traçable, versent des dons à des causes écologiques et maintiennent des normes rigoureuses dans le traitement de leurs mains d’œuvres.

Le verdict 

 

Finalement, peu importe si vous optez pour le Down Sweater ou le Cerium LT. Bien que le Cerium LT soit sensiblement plus dispendieux, les deux modèles sont très performants dans l’arrière-pays. Si vous avez encore du mal à choisir, penchez-vous sur la coupe et les couleurs que vous préférez.

Il est également important de souligner que Patagonia et Arc’teryx s’engagent à améliorer la vie de leurs ouvriers, à réduire leur impact sur l’environnement et à repousser les limites de l’équipement de plein air. Ces deux entreprises sont donc toutes deux gagnantes à nos yeux!


Pour découvrir d’autres superbes coquilles souples isolées, consultez notre guide des meilleures vestes isolées en 2021.