Le choix d’un casque de vélo dépend souvent du type de terrain sur lequel vous allez rouler. Êtes-vous un adepte des sentiers ou de la route ? Casques de vélo de montagne VS casques de vélo de route : ils ont tous deux leurs particularités.

En réalité, c’est surtout le look qui diffère – bien que certains casques aient des caractéristiques spécifiques adaptées à un volet du sport. Ce n’est pas la fin du monde si vous portez un casque de route pour faire du vélo de montagne, et vice-versa. Il s’agit plutôt de choisir en fonction de votre budget, et du plaisir que vous tirez de ce sport, tout en restant en sécurité.

Casque de vélo de montagneCasque de vélo de route
  • Visière ajustable
  • Plus court à l’arrière
  • Excellente aération
  • Construction aérodynamique
  • Léger

Casque de vélo de montagne

La principale caractéristique qui distingue les casques de vélo de montagne des casques de vélo de route est la visière. Pratiquement tous les casques de vélo de montagne en possèdent une, que vous portiez un casque régulier ou un casque intégral avec écran facial. Quelle est l’importance de la visière? Elle offre une protection supplémentaire à votre visage.

La visière bloque les rayons du soleil qui peuvent gêner votre vision lorsque vous descendez un sentier. Sur les parcours humides, la visière fait office de bouclier, empêchant les éclaboussures de boue d’atteindre vos yeux (pas tous, mais certains). Les cyclistes portent souvent des lunettes de protection lors des journées plus boueuses, voire pour chaque sortie.

Comme les pistes de vélo de montagne se trouvent dans des forêts ou des zones boisées avec des obstacles partout, la visière peut offrir une protection contre les branches basses. Même si, en fonction de la vitesse à laquelle vous roulez, il est fort probable qu’une branche casse votre visière, c’est toujours mieux que d’embrocher votre globe oculaire sur une branche.

Le style des casques de montagne est visiblement différent de celui des casques de route en raison de leur coupe plus basse à l’arrière. Certains disent que c’est pour l’apparence, d’autres disent que cela ajoute de la protection : les deux sont vrais. Comme les vététistes sont exposés à beaucoup plus d’obstacles sur les sentiers, chaque élément de protection que le casque peut fournir est crucial.

Les casques ci-dessous sont connus sous le nom de casques all-mountain ou enduro. Ils sont portés lorsque vous roulez sur des sentiers qui comprennent à la fois des montées et des descentes. Pour ceux qui roulent principalement en descente, vous porterez un casque intégral. Il protège jusqu’à votre bouche et votre menton. La descente est synonyme de vitesse plus élevée et de conséquences plus graves en cas d’accident.

Casques de vélo de montagnes

Pourquoi existe-t-il des casques différents pour le vélo de montagne All-Mountain et la descente ? Les casques intégraux offrent une plus grande couverture mais retiennent plus de chaleur et son plus lourd, de sorte que la montée avec un casque intégral n’est pas idéale. C’est pourquoi les casques demi-coques ont été créés.

Si vous êtes un vététiste de cross-country, vous porterez soit un casque de vélo de montagne, soit un casque de route. Le cross-country implique beaucoup de montée, ce qui peut faire travailler votre cœur et augmenter la température corporelle, c’est pourquoi les casques de route avec leur ventilation supplémentaire sont aussi bien adaptés à la montée en vélo de montagne.

Casque de vélo de route

Lorsque vous faites du vélo de route, vous travaillez dur et vous transpirez beaucoup, c’est pourquoi une ventilation adéquate est importante. Vous remarquerez que la plupart des casques de route ont beaucoup plus de trous pour la ventilation, par rapport aux casques de vélo de montagne. La forme et l’emplacement de ces ouvertures sont importants : l’aérodynamisme est essentiel pour le cyclisme sur route. La plupart des casques de route ont une forme plutôt ronde ou ovale pour un meilleur aérodynamisme.

Le vélo de route se pratique évidemment sur la route, et la plupart des cyclistes sur route portent des lunettes. Pour cette raison, les visières ne sont pas nécessaires car elles réduisent la vision du cycliste – nécessaire pour se préparer aux montées, aux descentes et aux virages, ce qui n’est pas si important sur la route. Les pistes de vélo de montagne sont plus étroites et sinueuses, de sorte que votre profondeur de vision n’est que d’environ 3 mètres devant vous. En vélo de route, vous pouvez voir à des kilomètres, selon le parcours.

Le dernier point, mais non le moindre, est le poids. Plus le casque est léger, moins vous vous fatiguez le cou. Bien que les deux types de cyclistes bénéficient de casques légers, les casques légers sont particulièrement populaires dans le cyclisme sur route, puisque le poids est critique dans l’atteinte de meilleures performances.

Casques de vélo de route

Le facteur ultime pour choisir le bon casque de vélo est le confort, alors optez pour un casque que vous avez envie de porter. Il n’y a pas de police des styles de casque, donc si votre préféré est plutôt un casque de vélo de route, portez-le sur les sentiers ; et si vous êtes plutôt un adepte de la route mais que vous aimez les casques de vélo de montagne, faites-vous plaisir! Si le look est important pour beaucoup, la sécurité et le confort devraient toujours être vos premières priorités.

Si vous êtes un cycliste sérieux à la recherche d’un nouveau casque, investir dans un modèle avec MIPS est un choix judicieux. Montagne ou route, on retrouve la technologie MIPS se retrouve dans les deux types de casque de vélo.