L’automne se fait sentir, le froid de l’hiver est à nos portes. Peut-être êtes-vous sur le point de vous procurer un nouveau manteau ou un nouveau sac de couchage? Si c’est le cas, vous aurez remarqué que le monde du plein air est rempli de jargon parfois trop technique lorsqu’il est question d’isolation. Une question s’impose : duvet ou synthétique? Et qu’est-ce que l’asclépiade? Ce petit guide devrait vous aider à prendre votre décision!

Duvet —C’est quoi?

Le duvet est une couche située sous la plume des oiseaux aquatiques qui les protège du froid. Contrairement aux plumes, le duvet est composé de plusieurs filaments qui poussent dans tous les sens; il est donc plus volumineux que les plumes et emprisonne davantage l’air. Sachez par contre que tous les produits composés de duvet comportent aussi quelques plumes. Normalement, il s’agit d’un ratio de 90 % duvet et 10 % plumes.

down-particle

Vous avez peut-être entendu des histoires d’horreur à propos de la méthode utilisée pour ramasser ledit duvet ; coeurs sensibles s’abstenir. Mais ne vous en faites pas, il existe des manières éthiques de récolter cette isolation notamment à travers des fournisseurs certifiés par la norme de responsabilité en matière de duvet (RDS). Plusieurs grandes compagnies comme The North Face se fient d’ailleurs à cette norme pour isoler leurs produits, alors que d’autres ont leur propre système de vérification. Patagonia par exemple, a développé le Traceable down standard, tandis que Quartz Co. s’approvisionne uniquement dans des fermes du Québec et de l’Alberta.

L’indice gonflant

Vu la construction du duvet, plusieurs minuscules pochettes d’air sont créées et forment une barrière contre la température extérieure. Plus le duvet peut prendre de l’expansion, plus il y aura de pochettes d’air et plus l’isolation sera efficace.

C’est ce que signifie le chiffre à côté du mot duvet : 550 à 900. C’est la mesure du volume du duvet et de sa capacité à retrouver ce volume une fois comprimé. En bref, plus le chiffre est élevé, plus le duvet est de qualité. Par contre, cela ne donne qu’une information partielle quant à la chaleur du produit ; tout dépend de la quantité de duvet utilisée.

Utilisation

L’isolation en duvet est idéale pour les voyages ou les randonnées durant lesquels le poids de ce qui est transporté est important. Un produit en duvet sera toujours beaucoup plus léger qu’un produit en synthétique pour le même niveau de chaleur.

Lorsque le duvet est mouillé, il perd complètement sa capacité thermique. En fait, comme la chaleur que procure le duvet provient des micro poches d’air qu’il crée, et puisque le duvet s’affaisse lorsqu’il est mouillé, les poches d’air “disparaissent” et l’isolation perd de son efficacité. Cette isolation est donc à éviter si vous vous retrouvez dans des climats extrêmement humides.

Heureusement, la plupart des duvets sont maintenant traités avec un DWR (un déperlant durable) pour résister à l’eau, un système efficace pour conserver les capacités thermiques de l’isolant.

insulation

 

Les pour

    • Le ratio poids-température est excellent
    • Très compressible
    • Extrêmement durable si entretenu correctement
    • Très léger
    • Respirant

Les contre

  • Perds ses capacités thermiques lorsque mouillé
  • Prend du temps à sécher
  • Plus dispendieux
  • Méthode d’entretien plus délicate
  • Possibilité d’avoir des plumes/duvet qui sortent du tissu. Ceci n’affecte cependant pas l’isolation. Surtout, il ne faut surtout pas les tirer vers l’extérieur, mais plutôt les repousser vers l’intérieur du manteau.

Synthétique – C’est quoi?

Les isolations synthétiques sont fabriquées afin d’imiter les qualités du duvet. Ce type d’isolation a tout de même des qualités différentes. Principalement faits de fibres plus ou moins épaisses de polyester, comme le duvet, les isolants synthétiques sont disposés de manière à former de petites poches qui emprisonnent l’air et conservent la chaleur. Le point le plus avantageux de l’isolation synthétique est qu’elle conserve la chaleur, même lorsque mouillée.

Les isolants synthétiques les plus utilisés

Primaloft: Isolation fréquemment utilisée qui se décline en 43catégories. Les plus populaires sont le Primaloft Gold, le Primaloft Silver et le Primaloft Silver Eco. Le Primaloft Gold est le plus performant et offre une protection dans les conditions les plus extrêmes. Le Silver Eco est fait de 70% de fibres recyclées. Ils sont tous, à des degrés différents, respirants, compressibles, confortables et résistants à l’eau.

Thinsulate: Isolation mince, chaude, légère et respirante. Elle se décline notamment en une isolation faite de 50% de matière recyclée.

Thermoball: Développée par The North Face en collaboration avec PrimaLoft, le Thermoball est très efficace. L’isolant a créé une véritable révolution dans le monde de l’isolation synthétique puisqu’elle est légère, chaude et compressible. Le Thermoball est aussi résistant à l’eau.

Polartec Alpha: D’abord créée pour les conditions affrontées par les forces de l’armée américaine, le Polartec Alpha est surtout à privilégier pour les activités physiques intenses puisqu’il est très respirant. Il est aussi chaud, compressible et facile d’entretien.

Cirrus: Cette isolation utilisée chez Rab reproduit le volume et la structure du duvet en créant une isolation synthétique unique. Au même ratio poids-chaleur, elle équivaut à du duvet 600. Elle sèche rapidement et conserve sa chaleur lorsque mouillée.

Coreloft: Un mélange de grosseurs et grandeurs de fibres crée une isolation durable, légère, respirante et qui sèche rapidement. Il est uniquement utilisé par Arc’teryx.

Utilisation

L’isolation synthétique est à considérer pour la pratique d’activités physiques intenses durant lesquelles le corps produira de l’humidité. Elle est aussi adaptée aux climats extrêmement humides puisqu’elle conserve sa chaleur lorsque mouillée. En outre, les articles avec une isolation synthétique sont généralement moins coûteux. Si vous êtes sur un budget, ils peuvent être intéressants. La plupart des isolations sont maintenant traitées avec un produit antibactérien, mais il n’en demeure pas moins que ces fibres retiennent plus les odeurs que les fibres naturelles.

Les pour:

  • Moins dispendieux que le duvet
  • Sèche rapidement
  • Conserve sa capacité thermique, même lorsqu’humique

Les contre:

  • Plus lourd que le duvet
  • Plus volumineux que le duvet
  • Moins durable que le duvet

isolant asclépiade

Asclépiade

Peut-être avez-vous déjà entendu ce nom de plante aussi appelée soie d’Amérique ou avez-vous lu notre billet ici.

Cette plante a longtemps été considérée comme de la mauvaise herbe alors qu’elle est loin d’en être une. Elle joue d’abord un rôle primordial dans la reproduction des monarques. Ces papillons en voie d’extinction viennent y poser leurs oeufs et les chenilles qui en sortent se nourrissent des feuilles de l’asclépiade. En plus d’être un support à l’existence du monarque, elle possède des qualités remarquables.

Le monde du plein air s’est récemment penché sur cette plante et ses caractéristiques techniques pour innover et en faire un isolant : le cavolié Monark. Cet isolant alternatif est végétal, d’une grande efficacité thermique, léger, renouvelable, hypoallergénique et de production locale. La fibre conserve aussi sa chaleur, même lorsque compressée dans le pli d’une manche, par exemple.

L’asclépiade est donc très prometteuse. Fabriqué ici cet isolant alternatif végétal conserve efficacement la chaleur et il en faut peu pour isoler un manteau d’hiver, ce qui permet de faire des produits très légers. Pour une seconde année, vous pouvez ainsi vous procurez des parkas d’hiver isolés aux fibres d’asclépiades, une collaboration entre Altitude Sports et Quartz Co.

Magasinez la collaboration