La première collection conçue par Outerknown en 2015 n’a jamais vu le jour: elle n’était tout simplement pas à la hauteur des standards de la jeune compagnie, qui ne fait pas de compromis. Alors, oui, l’on peut dire avec certitude que la marque australienne, fondée par la légende du surf Kelly Slater et par le vétéran de l’industrie John Moore, prend l’écoresponsabilité au sérieux. Depuis ses tout débuts, elle se concentre à la protection de l’environnement et des droits des travailleurs, en adoptant les pratiques les plus responsables possibles.

Et si vos vêtements pouvaient rester en circulation pour toujours, sans jamais finir leur vie dans une décharge municipale? Impossible. Aujourd’hui, au milieu d’un rythme de vie toujours plus rapide, c’est la fast fashion qui domine – et de loin. 

Pourtant, cette idée de circularité – le fait que vos vêtements restent pour toujours en circulation et se transforment en fibres recyclées, en nouveaux vêtements ou en autres produits, par exemple – n’est plus qu’un rêve, c’est même la mission des entreprises comme Outerknown, qui visent la circularité complète d’ici l’horizon 2030.

« Nul besoin de sacrifier le style et le confort pour la durabilité: au contraire, on a montré qu'on pouvait faire les deux. Nos vêtements visent à établir une connexion entre tous les peuples et la planète. »

Fabriquer des produits qui durent nécessite de porter une attention particulière aux matières utilisées. Outerknown, avec ses vêtements décontractés inspirés par les jours de plage, conçoit ses vêtements avec 90% de fibres recyclées, recyclées ou réutilisées. La marque utilise pour ce faire des retailles de tissus ramassés dans ses manufactures, ainsi que du nylon et du polyester recyclés – ce qui contribue à la réduction des déchets d’origine synthétique dans les mers du globe. Sa gamme de vêtements en cachemire est par ailleurs composée de plus de 95% de fibres de cachemire recyclé, provenant de déchets pré et postconsommation. En innovant constamment et en accordant aux matières utilisées l’attention qu’elles méritent, Outerknown crée des pièces durables, intemporelles, qui peuvent être réparées, remplacées, ou réutilisées à souhait.

Pour Outerknown, la clef de l’écoresponsabilité, c’est la transparence. Ainsi, lorsqu’il s’agit de fabriquer ses vêtements, la marque recherche des manufacturiers qui partagent sa volonté d’agir en faveur de la planète. Comprendre et connaître l’entièreté de sa chaîne d’approvisionnement est une priorité pour la jeune entreprise, qui partage cette aventure avec sa clientèle. Sur son site web, Outerknown raconte ses collaborations avec ses fournisseurs, et permet au grand public de consulter la liste de ceux-ci – et de voir comment ils fonctionnent – grâce au Open Apparel Registry (OAR).

On a beau parler d’écoresponsabilité et de circularité, l’on ne saurait négliger le côté éthique de la fabrication de vêtements, une dimension dans laquelle Outerknown s’investit particulièrement. Sa volonté de transparence s’exprime ici aussi, et l’entreprise s’assure d’offrir de bonnes conditions de travail ainsi qu’une rémunération juste à tous les travailleurs de sa chaîne d’approvisionnement. 

Outerknown travaille avec des manufactures certifiées Fair Trade, certification qui assure au consommateur que le vêtement a été conçu suivant des normes environnementales rigoureuses, par des employés qui jouissent de bonnes conditions de travail.

À la suite de la fabrication du vêtement dans une manufacture responsable, Outerknown s’intéresse à la circularité et ce, dès l’arrivée dudit vêtement dans les mains du consommateur. Une portion de son site web est d’ailleurs dédiée à l’achat et à la vente de vêtements Outerknown usagés et légèrement portés. Tout le monde a un pull ou une paire de pantalons qui traînent au fond du placard, et on pense toujours que l’occasion se présentera pour le reporter un jour. Occasion qui ne se présente bien souvent jamais. Pourquoi donc ne pas faire un peu de recyclage et permettre à quelqu’un d’autre d’en profiter?

Toutes ces mesures responsables permettent à Outerknown d’en faire plus. De créer des produits durables, responsables, tendance, qui ouvre la porte à une nouvelle façon de faire des affaires. C’est l’objectif de la marque. Elle passe souvent sous silence, derrière les vapeurs toxiques de l’industrie pétrolière, mais l’industrie de la mode est particulièrement nuisible pour l’environnement, spécialement quand on pense à la quantité sidérante de vêtements non-biodégradables et somme toute en bon état qui sont jetés par leurs propriétaires chaque année. 

L’industrie de la mode a besoin de nouvelles innovations. D’entreprises assez  audacieuses pour les mettre en pratique. Et c’est là qu’Outerknown entre en jeu. 

« L'écoresponsabilité amène des défis de taille, et nous ne pouvons les relever seuls. C'est pourquoi nous invitons toutes les organisations qui le souhaitent à se joindre à nous pour ouvrir la voie à un avenir où l'industrie de la mode contribue à un monde qui prospère. »

Nous voulons tous d’un monde où les eaux sont pures. Où les plages sont longues et idylliques, exemptes de déchets. 

C’est également ce qui motive Outerknown. Elle pave la voie à un monde plus durable avec ses matériaux recyclés et ses pratiques responsables qui encouragent le mouvement circulaire. La marque vise à réduire le nombre de nouveaux vêtements qui entrent en circulation chaque année, et propose une foule de solutions innovantes pour atteindre son but: la circularité complète.