Long de plus d’une centaine de pages, le rapport décrit minutieusement toutes les étapes de production de ses vêtements. Ces détails incluent la mention du chiffre d’affaires, les résultats des différents audits auxquels s’est soumise la compagnie, ses bons coups, ses ratés, et même ses objectifs futurs.

Pas étonnant qu’un tel rapport ait causé une petite révolution dans l’industrie. 

Depuis, les experts de la laine mérinos ont publier les rapports de 2018 et de 2019. La marque a aussi été la première de l’industrie à signer des contrats à long terme avec ses éleveurs de moutons. Pendant une décennie, donc, icebreaker s’engage à offrir aux éleveurs avec lesquels elle s’associent une sécurité financière leur permet d’investir dans de nouveaux équipements et d’offrir un maximum de confort à leurs animaux.

Mais ce n’était que le premier pas vers de nombreuses autres initiatives vertes. 

100% sans plastique

icebreaker s’est donné la mission de produire des tissus entièrement dépourvu de plastique et de fibres synthétiques d’ici 2023 pour que vous puissiez faire le choix du naturel. Il en va de même pour ses emballages; dans moins de 2 ans, vous recevrez vos vêtements icebreaker dans un paquet entièrement sans plastique.

Pratiques éthiques

icebreaker est depuis longtemps à l’avant-garde de l’industrie, ayant par exemple banni il y a des années la technique du mulesing, pratique désormais illégale en Nouvelle-Zélande qui consiste à couper de manière préventive les plis naturels de la peau des moutons mérinos pour éviter une possible contamination larvaire.

La marque s’assure également que les manufactures où sont fabriqué ses vêtements soient des environnements de travail justes, sécuritaires et non-discriminatoires. 

Vêtements naturels

À l’heure actuelle, une panoplie de modèles de vêtements icebreaker sont sans couture, fabriqués de fibres renouvelables et colorés à partir de teintures à base de plantes. 

La marque a également étudié l’impact environnemental des vêtements complètement faits de laine mérinos. Connaître les conséquences de sa production permet à icebreaker de prendre des initiatives pour le miniser.

Traçabilité

Comme pour ses éleveurs de moutons, icebreaker entretient une relation directe avec tous les acteurs impliqués dans la fabrication des vêtements, de la matière première au produit final. Une si étroite collaboration permet à la marque de contrôler toutes les étapes de la production afin de minimiser au maximum son empreinte écologique. 

De plus en plus, les consommateurs s’intéressent à la provenance des vêtements qu’ils achètent, des aliments qu’ils consomment et des biens qui les entourent. Si les étiquettes et les certifications de références sont bien pour guider vos choix, peu de marques peuvent se vanter d’être aussi transparente que l’est icebreaker. En choisissant de vous vêtir de vêtements en mérinos, vous faites le choix du naturel, mais vous encouragez également l’industrie à miser des pratiques plus écoresponsables, éthiques et respectueuses des animaux, des humains et de la planète. 

Nous encourageons les marques qui s’engagent à révolutionner la façon de faire les choses, mais n’oublions pas que les consommateurs sont les véritables acteurs du changement. À nous de faire les bons choix, des choix naturels.